Revitalising walks 2017 by Biel Seeland

More catalogs by Biel Seeland | Revitalising walks 2017 | 60 pages | 2017-08-22

Ads

Page 18 of Revitalising walks 2017

bienvenue dans le paradis des lutins et des gnomes là où la forêt retient un étang aux eaux sombres tel un écrin déposé dans la nature sauvage des franches-montagnes les résineux se regardent dans ce miroir et leur reflet leur parle de temps anciens quand les hommes s’adressaient encore à eux pour leur demander conseil introduction générale au lieu l’étang de la gruère est une réserve naturelle il s’agit du reste d’une ancienne tourbière dont on a fait un étang au 17e siècle afin d’actionner un moulin la tourbe est toujours présente sous vos pieds mais ce lieu magique n’est plus une tourbière à proprement parler car la forêt a depuis longtemps repris sa place introduction géobiologique tourbière une tourbière est un écosystème très spécial que l’on ne trouve qu’en de rares endroits en suisse et qui sont protégés pour former une tourbière il faut réunir trois conditions  une sorte de cuvette de l’acidité et énormément d’humidité très peu d’espèces peuvent survivre dans ce genre de milieu mis à part des mousses des lichens et certains arbustes la principale habitante de la tourbière est la sphaigne il s’agit d’une petite mousse verte ou rouge acidophile qui s’élève vers le ciel au fur et à mesure de sa croissance les racines de la sphaigne se désagrègent et forment la tourbe il faut des milliers d’années pour former un mètre de tourbe malheureusement ces lieux ont été exploités à outrance et même si aujourd’hui ramasser de la tourbe est interdit en suisse les fabricants de terreaux dénaturent des écosystèmes fabuleux à l’étranger ne pas acheter de tourbe ni de terreau qui en contient c’est faire un acte de bienveillance envers ces lieux riches et magnifiques les arbres certains disent que les arbres tout comme les éléphants se souviennent toujours d’un être humain qu’ils auraient croisé qu’allez-vous donc raconter à cette forêt  peuplée d’épicéas et de sapins elle invite à laisser s’envoler les soucis du présent à les faire grimper le long des troncs et à les laisser se disperser dans l’éclat des aiguilles 16